Lors de la dernière réunion de préparation de l’accueil de loisirs de juillet à la maison de quartier Orgeval, Part/Ages 51 a proposé de sensibiliser et de préparer les séances d’activités et d’ateliers autour de l’accueil, l’expression des émotions et la gestion des conflits, avec les animateurs des différents groupes.

Pour 1 er jour de l’Accueil de loisirs de la maison de quartier Orgeval à REIMS, Laurence GEOFFROY coordinatrice a proposé une séance qui a permis aux enfants de découvrir les différentes postures en cas de conflit suivant différentes situations ;

Comme rituel de début, elle a proposé le « jeu du dé qui en dit beaucoup », qui permet aux enfants de donner leurs prénoms et d’exprimer leurs goûts, et centres d’intérêt.

Puis dans un second temps, elle a proposé aux enfants d’exprimer pour déterminer les caractéristiques de 4 animaux et leurs postures en cas de danger ou de conflit ou d’affrontement avec d’autres.

Cette activité est issue d’un guide « Graines de médiateurs » publié par l’université de la Paix en Belgique.

LES 4 animaux et attitudes en cas de conflit :

o Le lion :

« Il est fort, sauvage, carnivore, méchant. Il a le pouvoir ; c’est le roi de la forêt ou savane ; il veut imposer sa loi et sa solution. » En cas de conflit, il impose ce qu’il veut : c’est sa solution qui prime. (Compétition)

o Le caméléon :

« Il change de couleur et se camoufle en cas de danger, il mange des insectes et moustiques. Il s’adapte à son environnement. Il ne va pas s’affirmer » ; En cas de conflit, il va choisir ta solution, il fait ce que l’autre lui dit de faire.

En adoptant cette attitude, la personne privilégie l’objectif et la relation à l’autre au détriment de son objectif. Elle fait abstraction de ses intérêts afin de satisfaire ceux de l’autre partie.(accomodation).

o La tortue:

« Elle est craintive, herbivore, lente. En cas de danger, elle va se cacher et se protéger dans sa carapace. » En cas de conflit, elle ne va pas chercher de solution donc pas de solution ; elle ne fait rien et part.(repli)

Le repli peut également servir à se protéger, prendre du recul, gérer ses émotions, clarifier sa position, etc.

o Le dauphin:

« Il est plutôt gentil, Il n’est pas terrifiant, il peut sauver des nageurs. On peut lui faire confiance, il va essayer de nous aider. » Pour la posture du dauphin c’est la recherche de notre solution, nous faisons ensemble, nous décidons ensemble, nous partageons.

La collaboration où les parties mettent tout en œuvre pour trouver les solutions « gagnant /gagnant » qui rencontrent les besoins et les préoccupations de chacune. La coopération nécessite de la motivation, du temps, de l’énergie, des capacités d’affirmation de soi ainsi que des capacités d’écoute.

Dans un troisième temps, les enfants ont été répartis en 4 équipes de 5 enfants pour jouer au jeu de l’oie de « la ménagerie de Léo et Léa ». Chaque enfant avançait son pion en fonction du chiffre du dé et s’arrête sur une case avec le dessin d’un des 4 animaux. Un autre enfant pioche une carte indiquant la situation et en donnant 4 attitudes possibles. L’enfant doit retrouver l’attitude de l’animal de la case où il est tombé. Exemple : case caméléon (=accommodation) – « Léo prend le ballon des mains de Léa sans lui demander » -Comment réagirait Léa si elle était « caméléon » ? Le second joueur vérifie la bonne réponse en se référant à l’image de l’animal sur la carte « conflit ».

Le jeu se poursuit jusqu’à ce qu’un joueur soit arrivé avec son pion au centre du plateau du jeu ou que tous les joueurs se soient retrouvés à la fin du parcours.

Lors du bilan avec les enfants, Les enfants ont exprimé la facilité de retrouver la posture de la tortue (fuite et repli) et celle du lion (imposition de sa solution), mais un peu plus de difficulté pour distinguer celle du dauphin et du caméléon.

Certains ont rappelé certaines situations de conflits auxquelles ils avaient été déjà confrontés et que cela leur a permis d’envisager d’autres solutions.